Deux pompiers en surpoids privés d’interventions

Plus d'informations
24 Jan 2016 18:54 #100736 par tricuspide
Voici l'article : www.republicain-lorrain.fr/edition-de-saint-avold-creutzwald/2016/01/22/deux-pompiers-en-surpoids-prives-d-interventions

Ils sont treize volontaires à composer le corps des sapeurs-pompiers de Porcelette. Mais il pourrait bientôt en rester beaucoup moins. En cause : l’interdiction faite à deux d’entre-eux de participer aux interventions. Une décision qui fait suite à une visite médicale réalisée en mars 2015 par un médecin sapeur-pompier habilité. Un examen annuel qui permet de s’assurer que les pompiers sont aptes à participer aux missions et à accomplir les fonctions qui leur sont dévolues.

En l’état, les deux concernés ont été jugés inaptes, la faute, semblerait-il, à quelques kilos en trop. Ils ont été affectés, en conséquence, aux tâches administratives. Une mesure prise comme une sanction par les deux hommes qui sont opposés à cette décision. Si le premier a déjà fait connaître son intention de démissionner, le second envisage de faire valoir ses droits à la retraite, après 35 années de service, pour rejoindre les vétérans.

« Ce sont deux bons éléments au sein du centre, des hommes sur qui on peut compter », avance le chef de corps, le lieutenant Yves Baumstummler. « Jusqu’à présent, leur corpulence n’a jamais posé de souci. Et voilà qu’après des années de service, on vient les embêter avec ça. »

L’officier a fait appel à sa hiérarchie pour tenter d’infléchir la décision du médecin. Peine perdue. « On fait des campagnes pour recruter des volontaires à tour de bras. Là, on a sous la main des gars qui ne demandent qu’à faire du terrain, et on le leur interdit. À Porcelette, on n’a jamais refusé un départ. Toutes nos interventions, on les assume. Si c’est possible, c’est grâce aux volontaires », ajoute le chef de corps.

Les autres volontaires sont solidaires

Lors de l’assemblée générale de l’amicale des sapeurs-pompiers de Porcelette, d’autres volontaires ont menacé de remettre leur démission par solidarité. La survie même du corps local serait menacée, faute d’un effectif suffisant.

Le maire de la commune, Eddie Muller, ainsi que le conseiller départemental André Wojciechowski se placent également du côté des deux exclus. Ils ont d’ailleurs attiré l’attention du colonel Vallier, directeur départemental du Sdis, à travers un courrier envoyé la semaine passée. « Je soutiens nos pompiers. Ils font un travail extraordinaire et nous avons besoin d’eux. J’avais déjà interpellé le précédent directeur du Sdis, le colonel Franoz, à ce sujet », explique le premier magistrat de la commune qui met en avant le dévouement des deux hommes.

Au centre d’intervention et de secours de Saint-Avold, dont dépend Porcelette, le capitaine Frédéric Delfosse assure prendre la mesure du problème. Mais il affirme ne pas avoir le pouvoir d’y remédier. « Cette affaire prend des proportions regrettables. Le problème est d’ordre médical et seul l’avis du médecin est décisionnel. Nous ne pouvons que nous y conformer », indique l’officier, rappelant le principe du secret médical. « Nous espérons tous que la prochaine rencontre avec le médecin, en mars, permettra la réintégration des deux hommes sur le terrain. Mais encore une fois, seul le médecin pourra en juger. »

Un souhait que formulent également les deux concernés.

Mélanie COURTE.


Que faut penser de cette décision ? que faut il penser de cette solidarité ? que faut il penser de cette menace de démission ?

Toutes les vidéos pompiers du net c'est par ici : www.videospompiers.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Jan 2016 19:06 #100737 par koug
c'est malheureusement aussi le cas chez nous au SDIS 68 , la chose ou je ne suis pas d'accord sur ce point la c'est que tout dépend du médecin qui nous fait passer la visite médicale certain ce font mettre inapte d'autre non alors qu'il ont le même souci de poids.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tricuspide

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Jan 2016 13:09 #100742 par tricuspide
Réponse de tricuspide sur le sujet Deux pompiers en surpoids privés d’interventions
Je ne veux pas débattre sur FB alors je m'exprime ici en réponse à certaines remarques sur FB :

A défaut de tuer le volontariat ce médecin a peut être sauvé la vie de ces gars, proche de la retraite, en surpoids, bref avec un facteur de risque accru à cause de l'age et peut être d'autres facteurs (tabagisme ?)
La question est de savoir si ils faisaient un arrêt cardiaque en intervention, outre le drame et les réactions que ça engendrerait , est ce que la famille ne porterait pas plainte contre le SDIS pour ne pas avoir déceler de problème alors que l'on passe des visites médicales tous les ans ? Que diraient les "collègues" et leur solidarité ?
En tout état de cause, la condition physique des agents des SDIS est conditionnée dans le règlement : chaque agent doit tout faire pour se maintenir en bonne condition physique et au niveau des SDIS tout est fait pour la tester (sport obligatoire lors des gardes, tests ICP annuels),

Toutes les vidéos pompiers du net c'est par ici : www.videospompiers.com

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Jan 2016 20:00 - 25 Jan 2016 20:09 #100744 par miasm
Arrêté du 6 mai 2000 fixant les conditions d'aptitude médicale des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires et les conditions d'exercice de la médecine professionnelle et préventive au sein des services départementaux d'incendie et de secours :

Article 11:

Le médecin de sapeur-pompier doit être informé du suivi de l'entraînement et de la préparation physique du sapeur-pompier.
Ces informations peuvent permettre au médecin de dépister une affection en cours, d'informer et de conseiller le sapeur-pompier sur les questions relatives à son hygiène de vie, de formuler des propositions pour ménager l'agent et adapter son emploi si nécessaire. Elles constituent pour le médecin un indicateur de santé, un outil de médecine préventive sans interférer avec les décisions d'aptitude médicale qui relèvent d'autres critères.


Article 18
La visite médicale de maintien en activité comprend :
- un entretien portant sur les événements médicaux familiaux et personnels de la période écoulée depuis le précédent contrôle ;
- la vérification du carnet de vaccinations ;
- la consultation des résultats de la surveillance physique ;
- un examen clinique orienté sur la recherche de facteurs de risques cardio-vasculaires, qui comprend notamment :
- une biométrie (taille, poids, appréciation de la masse graisseuse) ;
- un contrôle de l'acuité visuelle et auditive ;
- une spirométrie (CV, VEMS, Tiffeneau, DEP) ;
- un contrôle radiologique pulmonaire dont la périodicité est laissée à l'initiative du médecin chargé de l'aptitude en fonction de l'emploi du sapeur-pompier, de l'examen clinique ou des antécédents ;
- des examens biologiques, si les données de l'examen clinique les rendent nécessaires et à partir de quarante ans au moins tous les trois ans. Ces examens sont notamment ceux conseillés à l'article 13 ;
- un électrocardiogramme de repos est effectué dans les mêmes conditions de périodicité. Si le bilan cardio-vasculaire et les facteurs de risque le conseillent, cet examen est complété par un électrocardiogramme d'effort pratiqué dans les conditions réglementaires ;
- un certificat médical d'aptitude du modèle consigné en annexe 1 (1) est délivré à l'attention de l'autorité territoriale d'emploi.
(1) Les annexes peuvent être consultées dans les services départementaux d'incendie et de secours.


Note relative à l'évaluation de l'aptitude physique des sapeurs-pompiers



Et au-delà de tout ça il y a la responsabilité de chacun de savoir si oui ou non il est un danger pour lui, la victimes et/ou les autres en intervention du fait de sa mauvaise condition physique....

= Croire et Oser =
Pièces jointes :
Dernière édition: 25 Jan 2016 20:09 par miasm.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tricuspide

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Jan 2016 21:36 #100746 par alfred de morzac
Réponse de alfred de morzac sur le sujet Deux pompiers en surpoids privés d’interventions
Oui enfin, moi j'ai l'impression que ce sdis a un peu de nouveau mal géré l'affaire ce qui fait que cela prend cette tournure.

Bien qu'il y ait a redire sur la visite médical, le problème a mes yeux est autre.

On a 2 mec avec plus de 30 ans de service qu'on met dans un placard comme de la m... parce qu'on a quand meme un chef de corps un peu déconvenue, des collègues solidaire et pas content et un maire qui monte au créneaux... sa laisse quand même sous entendre que ça a pas du tout été géré cette affaire.

30 ans de boite, c'est rare de nos jours, et sa fait la vie des casernes les vieux sarces, qui raconte les vieux faits d'armes, qui ronchonne un peu et qui remettent parfois les officiers en place et les piou piou mais qui soutiendrons tjrs la hiérarchie en cas de coup dur et feront tout pour protéger les jeunes.
C'est une page d'histoire des casernes...

C'est triste de voir qu'en 2015 on gère encore les spv comme des patates... bon, je dois avouer les spp parfois aussi.. et les ouvriers et autres aussi... mais bon les spv, c'est quand même un mains d'oeuvre sacrément docile quand on voit les couleuvres qu'ils avalent et sans trop remué dans le brancard... c'est dingue de voir le potentiel existant et la sous exploitation de celui-ci.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: steph

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: tricuspidetiteufadmin

2ème trail des sapeurs pompiers 2018 en photos

IMG 3542

Facebook fans

Suivez nous sur Twitter