La fin du bouche à bouche.

Plus d'informations
25 Fév 2009 19:40 #56158 par jo68
La fin du bouche à bouche. a été créé par jo68

C'EST une notion qui faisait ces dernières années son chemin prudemment dans le milieu des urgentistes, et qui est officiellement prouvée aujourd'hui : le bouche-à-bouche ne sert à rien pour sauver les personnes en arrêt cardiaque, et même il diminue les chances des sujets concernés. La preuve vient d'en être administrée par une étude de chercheurs japonais publiée samedi 17 mars dans The Lancet. Par un de ces paradoxes français, nos concitoyens n'osent déjà pas pratiquer les manoeuvres de simple secourisme, les fameux « gestes qui sauvent ».

S'il faut, en plus du massage thoracique, pratiquer alternativement une ventilation pulmonaire par le bouche-à-bouche, le secouriste solitaire renonce avant même d'avoir commencé, et tape frénétiquement sur son portable le numéro du Samu. Or dans la chaîne de survie des arrêts cardiaques sur la voie publique, les quatre minutes perdues dès la constatation de l'arrêt cardiaque ne se rattrapent jamais.

Score neurologique favorable

Au Japon comme en France, moins d'un tiers des personnes dont le coeur s'est brusquement arrêté reçoivent des gestes de secourisme des passants. L'étude du SOS Kanto Group réunissant huit hôpitaux universitaires de Tokyo et ceux de Saitama et Chiba (Japon) a pu vérifier que sur 4 241 arrêts cardiaques observés par des passants, 2 917 n'avaient fait l'objet d'aucune manoeuvre de secourisme ; 1 324 avaient été réanimés, pour 434 d'entre eux par un simple massage cardiaque externe. 712 autres ont reçu des soins de secourisme associant le massage cardiaque à des manoeuvres de ventilation par le bouche-à-bouche. 22 % des patients n'ayant eu que le massage thoracique présentaient, trente jours après une réanimation réussie, un score neurologique favorable (soit qu'ils avaient parfaitement récupéré leurs fonctions supérieures, soit qu'ils n'aient eu qu'un handicap qualifié de modéré). À l'inverse, seul 10 % des sujets ayant eu massage et bouche-à-bouche en même temps atteignaient un score neurologique comparable.

Peur de se contaminer

Pourquoi ce bouche-à-bouche est-il si défavorable ? Il y a à cela sept raisons essentielles : tout d'abord, les secouristes ont à la fois peur de se contaminer en le pratiquant, et sont rebutés par la complexité du double geste (massage plus ventilation). Ensuite de nombreuses études ont montré une survie améliorée dans les arrêts cardiaques du fait du seul massage cardiaque.

Tertio : il faut au secouriste solitaire interrompre le massage cardiaque pour ventiler au bouche-à-bouche pendant de longues secondes. Or, la perfusion vasculaire cérébrale et la perfusion des artères coronaires alimentant le coeur ne peuvent être assurées, sur un sujet au coeur arrêté, que par une compression thoracique alternée constante. Les pressions artérielles sont alors continues et préservent le cerveau, ce qui n'est pas le cas avec le bouche-à-bouche.

Quarto : le bouche-à-bouche, comme la ventilation artificielle au masque ou avec un ventilateur mécanique, augmente la pression à l'intérieur du thorax, ce qui diminue le retour veineux, mais aussi la perfusion artérielle coronaire et le débit sanguin cérébral. Si on comprime le thorax pendant le bouche-à-bouche, cela augmente encore la pression thoracique.

D'autre part, lors d'un arrêt cardiaque « primaire », les veines pulmonaires, le coeur gauche, et la totalité du système artériel sont remplis d'un sang oxygéné. Le bouche-à-bouche ne peut améliorer la saturation déjà importante du sang en oxygène. Il faut aussi noter que chez nombre de victimes d'arrêt cardiaque, il existe un réflexe initial de « gasp » inspiratoire : si la compression thoracique est démarrée immédiatement et continuellement, le réflexe se poursuit, assurant une ventilation aérienne physiologique.


Source : le figaro.fr

Voila j'aurais voulu savoir se que vous en penser et si ce sujet est d'actualité chez nous ( formation psc1 par exemple).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Fév 2009 20:01 #56159 par carabinix
Réponse de carabinix sur le sujet La fin du bouche à bouche.
Ils sont forts les Japonais, les Américains l'avaient déjà démontré depuis un bon bout de temps! (à voir sur le site de l'AHA)

C'est déjà à mon sens enseigné de manière indirecte en PSC1, puisque si le secouriste est seul et sans protection buccale, il n'est pas obligé de faire du bouche à bouche, dixit le référentiel.

Après, nous sommes dans le cadre d'un secouriste isolé, donc, cela nous touche de très loin en temps que secouriste avec matériel.

Carabinix

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Fév 2009 08:25 #56171 par henry68
Réponse de henry68 sur le sujet La fin du bouche à bouche.

Ils sont forts les Japonais, les Américains l'avaient déjà démontré depuis un bon bout de temps! (à voir sur le site de l'AHA)

C'est déjà à mon sens enseigné de manière indirecte en PSC1, puisque si le secouriste est seul et sans protection buccale, il n'est pas obligé de faire du bouche à bouche, dixit le référentiel.

Après, nous sommes dans le cadre d'un secouriste isolé, donc, cela nous touche de très loin en temps que secouriste avec matériel.


Pas tout à fait, le protocole départemental concernant la RCP à deux secouristes prend en compte cette réflexion puisque pendant qu'un des secouristes passe l'alerte (si besoin) ou prépare le DSA, l'autre secouriste masse en continu.
Je précise que les protocoles seront au sujet de la FMA de cette année et sont disponnibles sur le site de l'EDSP.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Fév 2009 09:53 #56178 par carabinix
Réponse de carabinix sur le sujet La fin du bouche à bouche.
Je parle du PSC1, non du protocole local de RCP ;-)

Par ailleurs, si nous disposons d'un protocole à deux, qui intervient à deux sur un arrêt? (Hors le cas où le VSAV Mulhouse est le premier sur place?)

Carabinix

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Fév 2009 09:55 #56180 par henry68
Réponse de henry68 sur le sujet La fin du bouche à bouche.
Oui je rebondissait sur ta dernière phrase ou tu disais que cela nous touchais de loin en tant que secouriste avec matériel ;-) .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Nov 2009 19:48 #66031 par sardine
Réponse de sardine sur le sujet La fin du bouche à bouche.
Je débarque 20ans après :mrgreen: mais finalement, doit-on faire le bouche-à-bouche ou pas ?

J'ai eu une formation PSC1 en 2008, on nous disait de le faire en alternance avec le massage cardiaque (par contre je me rappelle deja plus à quelle fréquence :cry: ), et que, sauf si la victime vomit du sang, on est obligé de le faire sinon on est accusé de non assistance à personne en danger.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Nov 2009 21:32 #66058 par spmxvx
Réponse de spmxvx sur le sujet La fin du bouche à bouche.

Je parle du PSC1, non du protocole local de RCP ;-)

Par ailleurs, si nous disposons d'un protocole à deux, qui intervient à deux sur un arrêt? (Hors le cas où le VSAV Mulhouse est le premier sur place?)


Euh... :!: :!: Excuses moi , mais j’ai déjà eue le cas en Prompt secours d'être à deux pour masser en attendant avec un certain délais le VSAB …

Ce que les yeux peuvent regarder n'est rien comparé à ce que le coeur peut éprouver.
Saint-Exupéry, Antoine de

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Nov 2009 07:00 #66059 par totof18
Réponse de totof18 sur le sujet La fin du bouche à bouche.

Je débarque 20ans après :mrgreen: mais finalement, doit-on faire le bouche-à-bouche ou pas ?

J'ai eu une formation PSC1 en 2008, on nous disait de le faire en alternance avec le massage cardiaque (par contre je me rappelle deja plus à quelle fréquence :cry: ), et que, sauf si la victime vomit du sang, on est obligé de le faire sinon on est accusé de non assistance à personne en danger.


Ben en fait a vrai dire, il y a non assisatnce a personne en danger uniquement dans le cas ou tu n'alerte pas! Tu a tout a fais le droit de ne pas pratiquer une technique que tu connais si ta propre securité n'est pas assuré, c'est la protection premier module dans une formation de secourisme de base... :grin:

Modérateur

Site internet des pompiers de Waldighoffen : www.cis68.org

“ Dans la vie, il y a deux catégories d’individus : ceux qui regardent le monde tel qu’il est et se demandent pourquoi. Et ceux
qui imaginent le monde tel qu’il devrait être et qui se disent : pourquoi pas ? “ - George-Bernard Shaw

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Nov 2009 07:18 #66060 par thunderclap
Réponse de thunderclap sur le sujet La fin du bouche à bouche.
Personne veut répondre à Sardine :?: :?: Où sont les formateurs :?:

Donc je me lance, enfin pas trop loin, ça fait trop mal!! :razz:
Plus sérieusement, il faut encore faire le bouche à bouche, mais si tu n'as pas de protection buccale (différents systèmes de "poche" existent) ou si simplement tu ne le sens pas tu n'es pas obligée de le faire et je ne pense pas que tu puisses être accusée de non assistance à personne en danger.
Comme dit dans les post, un VSAV à deux (et pas seulement à MULHOUSE) ou comme dit spmxvx en prompt-secours on pratiquera uniquement les compressions le temps que le chef d'agrès fasse sa demande de renfort au centre 15.

Pour la fréquence: 30 compressions thoraciques et 2 insufflations

Voilà Sardine j'espère t'avoir éclairé :idea:

Décoller c'est super, mais pouvoir se poser sans tout casser c'est le super pied!!!YES!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Nov 2009 12:19 #66062 par totof18
Réponse de totof18 sur le sujet La fin du bouche à bouche.

Personne veut répondre à Sardine :?: :?: Où sont les formateurs :?:

Donc je me lance, enfin pas trop loin, ça fait trop mal!! :razz:
Plus sérieusement, il faut encore faire le bouche à bouche, mais si tu n'as pas de protection buccale (différents systèmes de "poche" existent) ou si simplement tu ne le sens pas tu n'es pas obligée de le faire et je ne pense pas que tu puisses être accusée de non assistance à personne en danger.
Comme dit dans les post, un VSAV à deux (et pas seulement à MULHOUSE) ou comme dit spmxvx en prompt-secours on pratiquera uniquement les compressions le temps que le chef d'agrès fasse sa demande de renfort au centre 15.

Pour la fréquence: 30 compressions thoraciques et 2 insufflations

Voilà Sardine j'espère t'avoir éclairé :idea:


Ben moi j'ai repondu... :grin:

Modérateur

Site internet des pompiers de Waldighoffen : www.cis68.org

“ Dans la vie, il y a deux catégories d’individus : ceux qui regardent le monde tel qu’il est et se demandent pourquoi. Et ceux
qui imaginent le monde tel qu’il devrait être et qui se disent : pourquoi pas ? “ - George-Bernard Shaw

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: tricuspidetiteufadmin

2ème trail des sapeurs pompiers 2018 en photos

IMG 3542

Facebook fans

Suivez nous sur Twitter